Les compagnies et les passagers face au problème des bagages égarés

Les dizaines de bagages égarés quotidiennement dans les aéroports du monde entier posent un problème de taille à ces derniers. En plus des solutions mises en place par les compagnies, il appartient à chaque voyageur de prendre toutes les précautions nécessaires.

Forte croissance du nombre de bagages égarés ou perdus

L’Association of European Airlines(AEA) annonce une progression accélérée du nombre de bagages qui parviennent en retard ou ne parviennent jamais à destination. Néanmoins, la majorité d’entre eux sont retrouvés assez rapidement. Au final, le ratio de bagages définitivement perdus est réduit à 1 pour 2 000 passagers.

Parmi les principaux facteurs à l’origine de ces incidents figurent les retards de vols et les correspondances, sans compter le renforcement des procédures et dispositifs de sécurité, qui entraînent de multiples pertes dans les hubs. Il faut également noter les failles dans l’organisation des services de gestion des bagages d’aéroports au trafic dense comme Londres ou Amsterdam.

La technologie au service des compagnies aériennes

Afin de préserver leur image, mais surtout minimiser le temps consacré aux recherches et le montant des indemnisations, les compagnies aériennes se dotent de machines de tri pour traiter des volumes en forte augmentation, utilisation des étiquettes RFID… Un défi majeur demeure cependant : établir des standards communs entre les différentes parties concernées, compagnies et sociétés aéroportuaires.

Les  bons réflexes à adopter par les voyageurs

En premier lieu, les objets ayant une valeur pécuniaire ou sentimentale sont conseillés à être conservés en cabine.

Ensuite, tous les bagages qui vont en soute doivent porter un signe distinctif destiné à faciliter leur identification sur le tapis. En prévision d’une ouverture par les douanes, un cadenas labellisé TSA protège le bagage tout en renforçant sa sécurité. Avec un autocollant Stampback incluant un code d’identification, il est très simple pour une personne qui trouve un bagage égaré de contacter son propriétaire.

Troisième recommandation, en cas de vols impliquant une ou plusieurs connexions, il est important de prévoir un délai suffisant. Et ce, pour permettre le passage des valises d’un avion à l’autre.

Enfin, lors d’un transit très court, confier ses affaires au concierge de l’hôtel est préférable à leur transport à travers la ville. À Paris, des services de conciergerie de bagages permettent d’apprécier une balade touristique. Ou une séance de shopping sans encombrement et sans risque. Ces professionnels peuvent en outre s’occuper du transfert de valises entre deux aéroports. Aussi, entre l’aéroport et la gare ou un hôtel…

Que faire si un bagage n’arrive pas à bon port ?

Des comptoirs dédiés aux réclamations de valises non livrées sont à la disposition des voyageurs. Des comptoirs qui sont non loin des carrousels à bagages. Le service des bagages perdus transmet un numéro de dossier. Lequel permet le suivi des recherches sur un logiciel spécial.

La demande d’indemnisation doit parvenir à la compagnie émettrice du billet dans un délai de 21 jours. Sinon le bagage est considéré comme définitivement perdu. Comme le stipule la convention de Montréal, son propriétaire ne peut alors obtenir que 1 200 € au maximum. Et ce, indépendamment du nombre de valises et de la valeur de son contenu, facture à l’appui.