Bien organiser son trek dans la Cordillère des Andes

Une expédition en montagne constitue une formule qui attire de plus en plus de vacanciers en quête d’aventures. Différentes destinations sont envisageables. Il est notamment possible de programmer un trek dans la Cordillère des Andes. C’est l’occasion d’explorer une montagne à travers une randonnée à la découverte de mille et une merveilles. Pour profiter pleinement de l’expédition, il est indispensable de bien se préparer. Voici justement quelques conseils pour bien organiser un trek dans la Cordillère des Andes. Rien ne doit être laissé au hasard : les conditions physiques, les équipements sans oublier l’itinéraire.

Être dans de bonnes dispositions

Pour réussir un trek dans la Cordillère des Andes, il est indispensable d’être dans de bonnes dispositions, aussi bien physiques que mentales. Pensez aussi à prendre avec vous un traitement contre le mal des montagnes, sait-on jamais. Vous devez vous préparer des semaines voire des mois à l’avance pour préparer votre corps à l’effort qu’il devra fournir tout au long de l’expédition. Attention, les petits trajets du quotidien ne suffisent pas pour les entraînements. Rappelez-vous, en effet, que vous allez braver des sentiers plutôt hostiles. Plus important encore, vous évoluerez sur des pistes pentues.

Des mois avant le jour J, vous allez déjà participer à des randonnées toujours un peu plus difficiles pour vous habituer et pour avoir la meilleure forme physique. Échelonnez alors vos objectifs : commencez par parcourir une demi-douzaine de kilomètres. Faites ensuite la même chose en ayant votre sac sur le dos.

Au-delà des conditions physiques, vous devez avoir un mental d’acier sachant que vous allez affronter de réelles difficultés. Vous ferez face à différents défis comme le froid, la fatigue ou encore la faim. La patience et la persévérance sont indispensables pour aller jusqu’au bout de l’aventure et préserver une bonne motivation pour ne pas être tenté d’abandonner.

Partir à l’aventure en solo ou en équipe ?

Il est intéressant de noter que le trek dans la Cordillère des Andes peut très bien être pratiqué en solo. Cela n’est toutefois pas envisageable pour tout le monde. Seuls les trekkeurs aguerris pourront aller au bout de l’aventure. Il existe notamment différentes capacités indispensables comme la lecture d’une carte, le repérage avec une boussole ou encore l’interprétation de la météo. Plus important encore, vous devez être fort psychologiquement et être à même de gérer la solitude qui sera votre compagne de voyage. En cas de doute, il est préférable de rejoindre un groupe : le trek se pratique généralement à 6 au maximum.

Quel itinéraire ?

Pour mieux préparer vos équipements et votre programme, vous devez réfléchir sur votre itinéraire. Si vous ne connaissez pas (encore) les lieux, il est préférable de se renseigner auprès d’un professionnel (un guide spécialisé notamment) pour connaître le meilleur circuit à suivre. Il existe plusieurs itinéraires envisageables, aussi beaux les uns que les autres sachant qu’il existe 18 Cordillères constituant les Andes Centrales péruviennes.

En fonction des objectifs et du niveau de chacun, il existe des itinéraires allant du plus simple aux plus techniques. Certains impliquent notamment l’ascension des sommets les plus haut perchés de tout le pays. Il existe en tout cas des circuits à ne pas manquer. On retrouve ainsi le chemin de l’Inca permettant de rejoindre Machu Picchu. Ou encore le Canyon de Colca, le Choquequirao ou les volcans de la Cordillère volcanique d’Arequipa. Les plus courageux pourront braver les sommets les plus hauts perchés, en l’occurrence ceux de la Cordillère Blanche. Attention, les explorations les plus difficiles nécessitent l’accompagnement de spécialistes pour éviter les mauvaises surprises.

Le sac à dos et son contenu

Un trekkeur ne peut partir en expédition sans son incontournable sac à dos. Une fois que les itinéraires ont été établis, vous pouvez songer à votre sac au dos à au contenu de ce dernier. Vous devez faire en sorte d’emporter tout ce dont vous avez besoin sans alourdir votre empaquetage. Il n’y a définitivement pas la place pour ce qui est futile. Un kilo de trop pèsera lourd sur vos épaules et rendra votre aventure plus difficile.

Pensez donc aux affaires vous vous ne pouvez vraiment pas vous passer comme l’incontournable gourde, les pastilles permettant de purifier l’eau, l’imperméable, le polaire, le duvet, la trousse de secours, la boussole, le couteau, le nécessaire pour les repas, la boussole, la lampe frontale ou encore les bâtons télescopiques. Pour vous octroyer un certain confort, vous pouvez vous permettre d’emporter un petit matelas gonflable. Vient ensuite la nourriture qui doit être consistante et apporter une bonne dose d’énergie étant donné l’effort que vous allez fournir tout au long de la journée. Ne cédez pas à la tentation d’emporter de nombreux vêtements (qui se révèlent souvent inutiles). Contenez-vous du strict nécessaire, vous n’avez pas besoin de plusieurs rechanges. Au final, votre sac au dos affichera un poids idéal correspondant à 20 % de votre propre poids.

Be the first to comment on "Bien organiser son trek dans la Cordillère des Andes"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*